Le brainstorming pour développer l’esprit d’équipe en entreprise

26 Avr 2022 | Création | 0 commentaires

Accueil » Le brainstorming pour développer l’esprit d’équipe en entreprise

Stimulez votre créativité avec le brainstorming !

 

Le brainstorming, c’est quoi ?

Pour notre audience non-bilingue, pas de panique ! « Brainstorming » est un terme anglophone qui signifie tout simplement « remue-méninges ». Si on devait résumer le brainstorming en une phrase, elle serait « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

En effet, la technique du brainstorming permet de répondre à un besoin, une problématique ou encore un thème donné, en stimulant les idées d’un groupe de collaborateurs.

Par exemple, si vous rencontrez fréquemment la même problématique au sein de votre société, il peut être intéressant de réunir vos équipes pour réaliser un brainstorming. De ce fait, chacun pourra exposer sa vision des choses, ainsi les idées et solutions proposées n’en seront que plus nombreuses.

Ou encore, si vous souhaitez lancer un nouveau concept/produit, pourquoi ne pas mobiliser un maximum de cerveaux pour ouvrir tous les champs des possibles ? Plus il y a d’idées, plus il y a de chances de trouver celle qui vous semblera la meilleure.

 

Comment réaliser un brainstorming efficace ?

La notion de brainstorming inspire souvent la notion de « fun » ou d’amusement ». Il est vrai que c’est généralement un moment d’échange, de partage et de cohésion d’équipe. Mais attention, le brainstorming doit être structuré pour être réellement efficace. On vous donne quelques astuces pour faire du brainstorming un véritable succès dans votre entreprise !

  1. Créer une équipe de collaborateurs motivés. Même si les idées de tout le monde sont toujours les bienvenues, il faut privilégier les collaborateurs volontaires pour ce type de technique. 8 à 10 personnes est une taille de groupe optimale pour pouvoir échanger efficacement tout en écoutant les idées de chacun.

 

  1. Limiter l’effet de « hiérarchie ». Que la hiérarchie soit marquée ou non au sein de votre société, lors d’un brainstorming, il est préférable de la mettre de côté pour donner la même valeur à chaque idée. En brainstorming, un cerveau est un cerveau, quelle que soit sa position hiérarchique.

 

  1. Exposer clairement le problème / le besoin / le thème. Pour maximiser la pertinence des idées, il est important que le sujet de base soit explicite pour tous. Toute question est bonne à poser pour s’assurer de sa compréhension.

 

  1. Mettre à disposition les bons outils pour les collaborateurs. Par exemple :
  • Un rétroprojecteur
  • De grandes feuilles de papier blanc avec feutres
  • Des tablettes interactives
  • Un tableau

L’objectif est de permettre à chacun d’avoir une vision globale des idées énoncées au fur et à mesure du brainstorming.

 

  1. Déterminer un temps imparti. Il est important d’allouer un temps spécial pour le brainstorming afin qu’il reste efficace. Si vous ne prévoyez pas de temps, vous risquez de vous éloigner du sujet de base. À l’inverse, si vous prévoyez trop peu de temps, vous en manquerez sûrement pour évoquer toutes les idées.
  2. Regrouper les idées. Bien que la multiplication des cerveaux entraîne la multiplication des idées, il est probable que certaines se rapprochent fortement. Il est donc important de créer des « groupes » ou « sous-groupes » pour éliminer les doublons.
  3. Le suivi ! Une fois le brainstorming terminé, il est important de réaliser un suivi. Regroupez les idées selon leur pertinence et leur intérêt. L’objectif est de garder les meilleures pour les analyser plus profondément et travailler dessus.

 

 

Les erreurs à ne pas commettre lors d’un brainstorming

Maintenant que vous connaissez les bonnes astuces pour réaliser efficacement votre brainstorming, vous devez connaître les erreurs à ne pas commettre !

  1. Le jugement. Eh oui, même si une idée vous paraît mauvaise, incohérente ou trop farfelue, le jugement n’a pas sa place au sein du brainstorming. Toutes les idées sont bonnes à prendre : le tri des idées sera réalisé à la fin.

 

  1. Travailler sur un sujet trop vaste. Si la problématique de départ est trop large, les idées pourront devenir impertinentes et s’en éloigner. Il est important de bien centrer le thème de départ pour recueillir des idées vraiment adéquates.

 

  1. Mettre de côté les idées « farfelues » ou « décalées ». Quel que soit le sujet, les idées qui paraissent le plus « loufoques » cachent parfois une belle innovation ! Cela revient à la phase 1 « le non-jugement » : toutes les idées sont bonnes à prendre !

 

 

Alors, prêt.e à instaurer le brainstorming ?

Maintenant que vous connaissez toutes les astuces, il est temps d’instaurer le brainstorming dans votre entreprise :

  • Recherche de nouveaux concepts
  • Création d’un nouveau produit / service
  • Problématique d’entreprise

Toutes les raisons sont bonnes pour brainstormer en équipe !

Allez, on vous laisse, un brainstorming nous attend en salle de réunion…