Comment réaliser une veille efficace ?

9 Juin 2022 | Marketing | 0 commentaires

Accueil » Comment réaliser une veille efficace ?

Comment réaliser une veille efficace ?

Faire de la veille, qu’est-ce que c’est ?

La veille consiste en la recherche d’informations essentielles et utiles pour développer efficacement son entreprise sur le marché. C’est le fait de surveiller, analyser, anticiper tout l’environnement d’un sujet donné pour en tirer des informations stratégiques.

De multiples raisons sont bonnes pour réaliser une veille, qu’elles soient personnelles ou professionnelles. La veille contribue au fait de rester à la pointe de l’actualité et est source d’avantages concurrentiels non négligeables.

 

Les différents types de veille

 

Veille concurrentielle

La plus connue de toute : la veille concurrentielle ! Il s’agit, comme son nom l’indique, de veiller aux actions de ses concurrents et des acteurs de son marché. La veille concurrentielle permet de connaître les actualités de ses concurrents (nouveaux produits, nouvelles arrivées…), leurs positionnements, leurs actions marketing en cours, leur e-réputation… tout autant d’informations utiles pour établir une stratégie efficace sur son marché.

La veille concurrentielle est un excellent moyen pour :

  • Gagner des parts de marché
  • Innover constamment
  • Créer des contenus uniques
  • Être compétitif et gagner en avantages concurrentiels

En entreprise, il est conseillé de l’intégrer dans les tâches quotidiennes pour ne manquer aucune information pouvant s’avérer essentielle.

 

Veille informationnelle

La veille informationnelle peut être utilisée dans le personnel comme dans le professionnel. Il s’agit tout simplement de la recherche et collecte d’informations à propos d’un sujet choisi. Dans cette même veille informationnelle peuvent entrer différents types de veille :

  • La veille juridique : rechercher, connaître et anticiper les nouvelles méthodes et réformes législatives
  • La veille sectorielle : surveiller l’environnement de l’entreprise et ses évolutions
  • La veille image : analyser et mesurer la réputation et e-réputation de son entreprise. On l’appelle également « veille réputationnelle ».

En clair, la veille informationnelle est très globale et elle regroupe différentes techniques de récolte de l’information.

 

Veille stratégique

Généralement, la veille stratégique est réalisée en amont d’une prise de décision, plus ou moins importante. Elle regroupe l’intégralité des veilles vues précédemment. Elle consiste à vérifier l’état du marché, des législations en vigueur, des nouveautés de l’environnement avant de lancer sa nouvelle stratégie. Son objectif est de confirmer une prise de décision pour qu’elle soit la plus optimale possible.

 

Réaliser une veille efficace en 5 étapes

La veille ne consiste pas simplement à survoler le site web de ses concurrents ou de scroller sur LinkedIn : il s’agit d’une réelle tâche quotidienne, jamais achevée. Elle est à réaliser avec soin, rigueur et régularité pour devenir un vrai moteur de performance. 5 étapes peuvent être judicieuses à mettre en place pour une veille qui fonctionne :

 

Choisir les axes de la veille

Avant d’entamer une veille, il est important de bien centrer ses axes et objectifs pour ne pas se lancer dans l’inconnu et minimiser la portée de ses actions. Cela peut se caractériser de différentes façons :

  • Réalisation d’un brainstorming en équipe pour évoquer les thèmes à enjeux importants
  • Analyse de problématiques internes/externes pouvant avoir un impact sur l’activité
  • Mise en place d’un SWOT pour connaître ses faiblesses

Cette première étape est la plus importante : si la veille n’est pas cadrée, vous risquez de perdre en efficacité et de manquer des informations. Bien sûr, il est possible de réaliser plusieurs veilles en parallèle sur plusieurs axes différents.

 

Sélectionner les sources

Qui dit « veille » dit « recherche ». Et qui dit « recherche » dit « attention aux sources ! ». Eh oui, toutes les sources ne sont pas fiables. C’est pour cela qu’il est important de sélectionner, aux préalables, des sources officielles et de confiance. Cela permet de gagner du temps, de l’argent et d’éviter tout type de désinformation.

 

Créer son tableau de bord

Pas de veille sans organisation ! En relation avec la partie 1 « choisir les axes de la veille », il est indispensable de mettre en place un tableau de bord de suivi de la veille. Dans ce tableau de bord, vous pourrez indiquer :

  • La date de l’information récoltée
  • Le type d’information
  • L’information elle-même
  • La source
  • Son évolution, le cas échéant

Mettre en place un tableau de bord permet de s’organiser et d’avoir une vision globale sur le travail déjà réalisé. De plus, ce tableau peut être partagé en interne pour permettre à tous d’y ajouter de nouvelles informations en évitant les doublons.

 

Instaurer un rituel

Comme énoncé précédemment, la veille est un véritable travail à prendre au sérieux. Il est donc conseillé d’attribuer cette tâche à un ou plusieurs salarié(s) déterminé(s) à l’avance et d’établir une régularité. Par exemple, 1 h chaque matin, 30 minutes chaque fin de journée… c’est à chaque entreprise de choisir la fréquence et la durée de réalisation en fonction de ses besoins et de son secteur d’activité.

 

Exploiter les données intéressantes

Une fois les 4 étapes réalisées, la dernière consiste à analyser les données trouvées. Pour en faire de véritables atouts, il ne suffit pas de les lire, mais de les comprendre. Certaines questions peuvent être intéressantes à se poser :

  • Comment me servir de cette information ?
  • Comment puis-je faire de cette information une plus-value ?
  • Qu’est-ce que cette information peut m’apporter ?

Grâce à cela, vous pourrez transformer de simples informations en potentiels moteurs de croissance.

 

Quelques conseils pour une veille réussie

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour une veille réussie, voici quelques conseils supplémentaires.

 

La curiosité

Bien que la veille doit être organisée et régulière, continuez d’être curieux(se) au quotidien ! Forums, journaux, réseaux sociaux, télévision… tous les moyens sont bons pour se cultiver en dehors des « périodes de veille » et rester à l’affût des tendances.

 

Le travail d’équipe

Pourquoi ne pas réaliser les veilles en équipe ? Cela permet de répartir les rôles et d’élargir les possibilités d’analyse des informations.

 

Les alertes

Elles permettent de ne manquer aucune information sur un sujet, une phrase ou un mot-clé donné. Il vous suffit de rentrer des mots ou groupes de mots sur Google Alerts (par exemple) et vous recevrez des notifications quotidiennes à ce sujet. Vous pouvez également choisir la fréquence de réception des notifications.

 

Vous l’aurez compris, faire de la veille va au-delà de la simple « surveillance » : il s’agit d’une véritable récolte et analyse d’informations pouvant avoir de réels impacts sur les stratégies futures de votre entreprise.